Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Lifestyle

Des news de la crevette

Mardi, nous avons passé notre après-midi dans les hôpitaux. Deux rendez-vous dans deux endroits différents, sans compter la route, les bouchons et les nanas qui ne savent pas conduire… Ah si! Je suis pourtant à fond GIRL POWER (les nanas ça conduit bien, ça parle licornes avec tout plein de cœur et ça pète des fleurs) mais là j’étais prête à leur en coller une, surtout celle qui voulait doubler n’importe comment, sachant qu’il n’y avait de la place nul part, et qu’on a eu droit à un florilège de doigts d’honneur. Pas de bol pour elle, elle aura fini sa course sur le bas côté ! Complètement dingue ! On avait quand même la petite à l’arrière, hein, donc question sécurité, elle n’en a rien eu à foutre! 

Nous voilà de nouveau devant le spécialiste pour la petite crevette. Le syndrome de Marshall est toujours bien présent. Nous avons eu un répis de 3 mois, sans douleurs, sans fièvres. Et puis depuis quelques semaines, il revient. Plus fort, plus douloureux.

Nous avons toujours autant d’interrogations. Est-ce le stress qui provoque les crises, ou bien les angoisses ?… Le médecin a été très clair, le traitement fonctionne mais ne connait pas son origine, il rapproche également les crises. J’avoue, passer d’un 40 de fièvre qui dure 10 jours, à 38.5 qui dure 24h, on prend! Les autres symptômes comme les maux de ventre, la fatigue, les migraines, la langue qui pique restent encore inexpliqués mais font parties du syndrôme.

Le médecin nous a quand même rassuré sur cette prise de cortisone. “On dit” que donner ce médicament peut être nocif pour le corps. Elle m’a confirmé que oui, s’il est donné à très forte dose ou sur du long terme, c’est à dire tous les jours, durant plusieurs années. Donc pour nous, ça devrait aller.

J’avais pourtant espéré un léger mieux si j’arrêtais les produits laitiers, et le gluten. Nous avons changé beaucoup de choses à la maison et rencontré quelques difficultés pour s’y retrouver. Ce n’est pas du tout évident, mais bon, ça le fait quand même. Après tout, le lait de vache est remplacé par le lait d’amandes ou de noisettes, la crème fraîche par du lait de coco ou de riz. Les pâtes, ben on en mange plus snif!! c’est pommes de terre à fond (très bon pour le potassium justement), le riz, et les légumes, sans oublier les protéines bien sur.

On m’a toujours dit que pour soigner un mal, il faut commencer par soigner le ventre…. J’ai pas vu de grand changement dis donc! Je me suis donc retournée vers l’homéopathie, l’aloé véra. Je ne suis pas convaincue. Je l’ai d’abord testé sur moi, puis sur ma crevette. ça fait très mal au ventre! L’aloé véra accélère le transit, c’est tout ce que j’ai pu voir comme effet. En revanche, pour cette histoire de langue qui picote, ça la soulage énormément, mais après elle a mal au ventre! C’est vraiment un cercle vicieux.

Le médecin l’a trouvé très épanouie, mais préconise tout de même une écho du ventre. On ne sait jamais. Elle a pris un peu de poids (1kg quoi, c’est énorme pour nous!!), a grandi, et est un peu plus éveillée qu’avant. Forcément, être toujours fiévreux et fatigué à longueur de temps, ça n’aide pas à grandir comme il faut.

On repart sans plus de réponses à nos questions. J’ai l’impression qu’il nous prend pour des parents angoissés, apeurés (ce qui n’est pas faux d’ailleurs), mais il ne prend pas au sérieux ce qu’on peut lui dire. C’est frustrant et ça me renvoie toujours vers l’image de cet interne qui me disait que tout allait bien, rentrez chez vous! et qui revient quelques minutes plus tard me disant qu’il fallait hospitaliser la petite parce que son taux de Potassium est vraiment trop bas…

Rendez-vous pris dans 6 mois. On fait les échos et prise de sang demandées, et on continue ainsi, en collaboration avec l’école et le centre aéré. 

C’est encore toute une organisation avec eux. Leur expliquer les signes annonciateurs d’une future crise, la dose à donner dès le début de la crise…. Ils n’ont pas qu’un enfant à gérer mais j’ai à chaque fois peur qu’ils passent à côté. Autant l’Atsem, j’ai une confiance absolue, autant le centre aéré, ce ne sont que des jeunes qui viennent bosser l’été (pas de jugements bien sur), mais je doute de leur implication, qui s’est confirmée les années passées. 

Ce sera son premier été la-bas puisque je reprends le boulot à temps plein cette fois, dès le premier jour des vacances…. véritable crève-cœur! Mais je me dis que c’est pour la bonne cause et que je dois couper le cordon. Elle va bien s’amuser la-bas après tout, faire des activités qu’on ne peut pas faire à la maison, des sorties, elle sait se défendre quand elle en a envie… Mais j’angoisse quand même un truc de dingue! J’ai toujours peur d’un truc, je suis toujours dans l’angoisse que cette cochonnerie revienne, bref, je ne suis jamais tranquille.

Ce n’est pas encore fini….

 

Bonjour à tous, je suis Sarah de la Popotamfamily. Maman bretonne d'une petite crevette de 5 ans, nous partageons avec vous, toutes nos découvertes, nos tests, coups de cœur. Recettes de cuisine, lifestyle et tests en tout genre, bienvenue chez nous!

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :