Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Lifestyle

Agression à l'école maternelle

C’est sous le coup de l’émotion que j’écris ce billet.

Je suis surtout en colère ! En colère après le périscolaire, la nouvelle atsem, et deux morveux à la noix!

On arrête tout et on recommence. Après m’être cassée la tronche comme une masse dans les escaliers, je couche difficilement ma petite crevette. Elle se relève 10 minutes après, en pleurant à chaudes larmes, en me disant “Maman, je ne peux pas t’expliquer, je vais me faire gronder, j’ai trop mal à la main, j’ai trop mal au pied”…

Wahou ! mais qu’est-ce-qu’il se passe pour qu’elle se mette dans un état pareil ? 

Après l’avoir longuement calmée, en essayant de la rassurer, elle me racontera que deux garçons de sa classe s’en sont pris à elle sur le temps du périscolaire (l’après-midi), dans la cour de récréation.

“Tu n’es pas belle!” 

Ils se sont plantés là, devant elle, en lui disant cela, sans raison !

Puis la bousculeront jusqu’à ce qu’elle tombe par terre et se cogne la tête.

Et parce que ça ne suffisait pas, ils lui donneront des coups de pieds aux jambes, aux chevilles…

Elle aura pleuré. La journée à l’école se termine normalement.

Je suis choquée, il manque un élément essentiel ! Où étaient les personnes du périscolaire ?? Non sérieusement, ils étaient 8 dans la cour, 8 et personne n’a rien vu ! Personne n’est intervenu ! La cour n’est pas bien grande pourtant ! Que faisait-il au lieu de surveiller les enfants ?

Elle s’est endormie en pleurant, dans mes bras, sans comprendre pourquoi ils s’en sont pris à elle de cette façon ! 

Ma première réaction en tant que maman hyper louve, protectrice toussa toussaJE VAIS LEUR PETER LA TRONCHE ! Oui j’ose le dire même si jamais je ne le ferais, jamais (bien sur! mais c’est pas l’envie qu’il me manque). Je pense que je ne suis pas le seul parent à penser à ça quand quelqu’un touche à son enfant! Non, j’assume, on touche pas à ma fille, point barre !

Deuxième réaction ? J’appelle celle qui aura toujours d’excellents conseils pour moi ! Elle a réussi à me calmer et surtout à me résonner. J’envoie donc un mail à la Direction de l’école pour l’avertir de cette mésaventure, en insistant bien sur le fait que l’école, aujourd’hui, prône le savoir-vivre ensemble, donc la non-violence! 

Le lendemain, après une nuit agitée, je me rends à l’école avec ma fille où j’interpelle la maîtresse ainsi que son atsem.

“Ah non, elle n’est pas venue me voir. Je n’ai rien vu. Je ne suis pas au courant” blablabla !

J’insiste auprès d’elle pour que les parents de ces deux morveux soient informés de la situation et qu’ils puissent agir en conséquence. A 4 ans, on ne frappe pas un enfant à coups de pieds dans la tronche et surtout allonger par terre ! Ce sont des enfants, oui, mais cette violence est intolérable, surtout à 4 ans!

Je me rends dans le bureau du périscolaire. Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident arrive sous leur surveillance. La responsable est très à l’écoute et plutôt émue par ce que je lui raconte. ça me rassure, elle pense comme moi et me dit qu’elle aurait réagit de la même façon dans ce genre de situation.

A 11h45 je récupère ma crevette, quand la maîtresse me dit que je suis convoquée par le directeur et qu’il ne faut surtout pas que je sorte de l’école !

Vous vous rappelez au collège, quand on vous disait que vous étiez convoqué dans le bureau du CPE, ou du directeur, et que vous aviez les pouetpouet à ce moment là ?? C’est la première sensation que j’ai eu quand elle m’a dit ça! 

Je reste dans le hall de l’école, le directeur, la maîtresse, l’atsem, et la responsable du périscolaire arrivent en force. J’avais l’impression qu’ils allaient me rentrer dedans avec leurs visages fermés, mais je ne me débine pas ! Ils peuvent être 4 ou 10, je m’en fou, je veux savoir ce qui s’est passé, et pourquoi l’école n’a pas agit !

“ça ne sert à rien de rameuter tout le monde pour si peu! Elle s’est juste fait bousculer c’est tout ” me dira le directeur après m’avoir saluée.

PARDON ! Si peu ??  Bousculer ?? Grand dieu, s’il n’y avait que ça, effectivement ma réaction serait ridicule, mais non !!! Il me coupe la parole, ne voulait pas me laisser parler ! C’est mal me connaitre. Je reprends donc les faits, dans l’ordre, sans minimiser, sans en faire trop non plus. Et le plus surprenant, je suis restée zen ! Le truc qui n’arrive jamais en fait!

Elle s’est fait insulter, pousser, elle est donc tombée par terre en se cognant la tête, et ils ont continué à lui donner des coups de pieds. 

J’en fais trop là ? Non ! Ce sont les faits, c’est une agression, 4 ans ou pas 4 ans ! L’un des gamins nie tout en bloc, l’autre dira la vérité. Mais! Les parents ne seront pas prévenus parce qu’aucun adulte n’a vu la scène ! Pourtant il y a un témoin, mais vu que c’est un enfant, on ne peut pas le prendre en compte ! 

ça me rend dingue d’entendre ce genre de conneries ! Surtout que l’abrutit qui nie les faits à continuer à l’embêter dans la classe, lui interdisant à jouer à tel ou tel jeu… harcèlement à 4 ans ?

Vous me direz, c’est normal, elle va apprendre à se défendre et tout le blabla.. Oui mais non ! Quand tu es face à quelqu’un qui t’a frappé une fois, tu as peur et tu n’oses plus le contrer par peur des représailles. Ma fille n’a pas su dire les choses parce qu’elle croyait avoir fait une bêtise, elle avait peur de se faire gronder, et n’a surtout pas su quoi faire !

Donc aujourd’hui, j’ai un message, à tout parent qui se respecte, qui est raide dingue de son gamin, parce qu’il est parfait à ses yeux, même s’il sait pertinemment qu’il fait des conneries, qu’il est méchant avec d’autres ….

Dites leur d’arrêter d’embêter les autres enfants, dites leur de bien se comporter à l’école, dites leur de se tenir à carreaux parce que d’autres parents auront beaucoup moins d’indulgence que vous, dites leur que s’ils frappent un enfant, ce ne sera pas sans conséquence ! Le savoir-vivre ensemble bordel ! On ne met pas nos enfants à l’école comme s’ils étaient obligés de passer par la case “agression”. Non, ce n’est pas normal ! Ce ne sont pas des animaux de cirque parqués dans une cour de récré à peine surveillée parce qu’instit ou atsem fait également sa pause à ce moment là ! Nos enfants vont à l’école pour apprendre, et non se faire taper dessus. Y a pas besoin de polémiquer, ou d’en rajouter ! La violence est intolérable, et ce n’est pas parce que ce sont des enfants, qu’ils jouent ensemble ou qu’ils se bagarrent qu’il faut accepter tout ça et ne pas prendre leurs paroles en compte. 

On se plaint que notre monde devient de plus en plus fou, mais que fait-on lorsqu’il s’agit de nos enfants ? Si on veut que les choses changent, on commence déjà par inculquer les bonnes choses à nos enfants ! Peut être que leur monde sera meilleur que le nôtre. 

Bonjour à tous, je suis Sarah de la Popotamfamily. Maman bretonne d'une petite crevette de 5 ans, nous partageons avec vous, toutes nos découvertes, nos tests, coups de cœur. Recettes de cuisine, lifestyle et tests en tout genre, bienvenue chez nous!

21 commentaires

  • LauraHantz

    J’ai eu le même genre de souci l’année dernière avec des camarades de mon fils en maternelle. Et cette année, en CP, il s’est déjà pris une claque par un camarade, car il ne l’avait pas vu et l’a poussé sans mauvaise intention. Je trouve ça vraiment aberrant d’apprendre à des enfants autant de violence ! Et c’est fou ce que les gamins sont violents de nos jours ! Le périscolaire, je trouve que c’est très mal surveiller, mon fils y a été une fois, il est rentré tout sale et avec des bleus partout, il n’y a plus jamais été !
    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  • Mama Twins

    Je suis outrée. Moi aussi je monte vite en pression. Faut pas déconner. La violence à l’école est inadmissible. Je suis tellement contre tout ça que j’avais même regardé pour mettre mes enfants dans le privé….

  • yeude

    Je suis désolée d’apprendre ce qui est arrivé à ta fille. J’espère qu’elle se remettra vite de tout ça. Je suis assez surprise de la réaction de l’école qui semble ne pas prendre ses responsabilités. Pour le reste, surtout en ce qui concerne la violence des enfants qui serait plus importante aujourd’hui et la responsabilité des parents, je ne suis pas forcément d’accord avec toi.
    Des enfants violents, il y en a toujours eu. Je dirais qu’on y faisait sûrement moins cas avant. J’étais très bagarreuse en maternelle, je passais mon temps à me battre contre un petit garçon (toujours le même, et il me le rendait bien !). Un jour, je l’ai même fait saigner du nez, j’ai été punie par la maîtresse, mais ça s’est arrêté là ! Pourtant, je n’ai pas été élevée par des cas sociaux, je n’ai jamais été une enfant roi, et mes parents étaient raisonnablement strictes.
    De même, ma fille est plutôt bagarreuse également. Elle n’a jamais frappé un enfant un sol (tout du moins pas que je sache), mais je sais qu’en cas de frustration, les coups partent vite. Il est arrivé plusieurs fois qu’elle rentre griffée de partout, parce qu’elle se dispute et en vient aux mains. Et pourtant, chez nous, on ne tape pas ! Il ne faut pas oublier que l’enfant a son propre tempérament, qu’il passe par différentes phases de développement et que tout n’est pas du au modèle familial. Alors bien évidement, je reprends ma fille, lui explique qu’il ne faut pas qu’elle frappe ses copains et copines. Mais ce n’est pas facile de la faire changer, elle a beaucoup de mal à ne pas répondre à l’impulsion. Et ce n’est pas la seule dans ce cas.
    Voilà, tout cela pour te dire qu’on peut avoir des enfants avec des comportements violents et pour autant ne pas être négligents. Beaucoup de parents, moi y comprise, font de leur mieux pour que leurs enfants se comportent mieux. Je n’éprouve aucune fierté quand je vois ma fille retourner une gifle à un autre gamin, je suis même mortifiée. Je sais que, comme pour moi, cela lui passera bientôt si je ne lâche rien, il faut juste qu’elle grandisse encore un peu et apprenne à mieux gérer ses émotions.

  • yeude

    Je suis désolée d’apprendre ce qui est arrivé à ta fille. J’espère qu’elle se remettra vite de tout ça. Je suis assez surprise de la réaction de l’école qui semble ne pas prendre ses responsabilités. Pour le reste, surtout en ce qui concerne la violence des enfants qui serait plus importante aujourd’hui et la responsabilité des parents, je ne suis pas forcément d’accord avec toi.
    Des enfants violents, il y en a toujours eu. Je dirais qu’on y faisait sûrement moins cas avant. J’étais très bagarreuse en maternelle, je passais mon temps à me battre contre un petit garçon (toujours le même, et il me le rendait bien !). Un jour, je l’ai même fait saigner du nez, j’ai été punie par la maîtresse, mais ça s’est arrêté là ! Pourtant, je n’ai pas été élevée par des cas sociaux, je n’ai jamais été une enfant roi, et mes parents étaient raisonnablement strictes.
    De même, ma fille est plutôt bagarreuse également. Elle n’a jamais frappé un enfant un sol (tout du moins pas que je sache), mais je sais qu’en cas de frustration, les coups partent vite. Il est arrivé plusieurs fois qu’elle rentre griffée de partout, parce qu’elle se dispute et en vient aux mains. Et pourtant, chez nous, on ne tape pas ! Il ne faut pas oublier que l’enfant a son propre tempérament, qu’il passe par différentes phases de développement et que tout n’est pas du au modèle familial. Alors bien évidement, je reprends ma fille, lui explique qu’il ne faut pas qu’elle frappe ses copains et copines. Mais ce n’est pas facile de la faire changer, elle a beaucoup de mal à ne pas répondre à l’impulsion. Et ce n’est pas la seule dans ce cas.
    Voilà, tout cela pour te dire qu’on peut avoir des enfants avec des comportements violents et pour autant ne pas être négligents. Beaucoup de parents, moi y comprise, font de leur mieux pour que leurs enfants se comportent mieux. Je n’éprouve aucune fierté quand je vois ma fille retourner une gifle à un autre gamin, je suis même mortifiée. Je sais que, comme pour moi, cela lui passera bientôt si je ne lâche rien, il faut juste qu’elle grandisse encore un peu et apprenne à mieux gérer ses émotions.

    • popotamfamily

      Oui, on peut toujours se poser la question de l’environnement à la maison, mais ce n’est certainement pas aux autres enfants de payer pour ça…. si on veut vivre dans un monde tranquille, autant inculquer les bonnes valeurs à nos petits… c’est pourtant simple hélas

  • Tendre Opaline

    C’est de pire en pire, ça c’est e comportement que j’ai retrouvé au collège en 10 ans tu retrouves ça en petite classe. Les profs sont soit désarmés, soit ils doivent rien faire, soit ils s’en battent les steack car c’est des problèmes en trop. Et pour les directeurs, franchement ça me surprend pas du tout, certains préfèrent protéger la réputation de leur établissement et protéger les agresseurs et en gros le message: ta fille elle avait qu’à savoir se défendre… Voilà le merveilleux message que l’éducation fait passer. Il faudrait un changement dans l’enseignement et dans l’apprentissage d’être un parent pour certaines familles car ça devient urgent et ce n’est pas aux enfants et adolescents de subir ça…

  • Mél Blanc

    alors j’ai pleuré et ris en lisant ton article, pleuré car j’aurais fait tout comme toi,c’est une honte même que les parents ne soient pas prévenu du comportement de leur gosse !
    Et ris parce que j’aurais aussi eu les chocotte en entendant que je dois voir le directeur !

  • thewildbeauty

    Je suis totalement d’accord avec toi et j’imagine bien la réaction que tu as dû avoir!! C’est vraiment inadmissible de minimiser les faits comme l’a fait le directeur de l’école, juste parce qu’il s’agit d’enfants! Une agression reste une agression et elle peut avoir des répercussions sur l’enfant qui la subit! Tu as eu raison de tenir tête!

  • Laulia Blabla

    Pauvre petite puce, ma fille souffre d’encoprésie et on se moque beaucoup d’elle à cause de ça et à 8/9 ans on peut le dire c’est l’âge con, les enfants sont méchants entre eux et on m’a dit aussi que c’était normal qu’il ne pouvait rien faire contre ça jusqu’à ce que je m’emporte réellement convocation avec la directrice etc… et suite à ça ils ont parlé et expliqué ce qu’étais l’encoprésie aux autres enfants, ça n’ à pas tout arrangé mais c’était déjà un mieux. Si seulement ce genre de comportement n’était pas pris à la légère, ta pauvre puce à du terriblement en souffrir et ce genre de comportement peu amené un enfants à déclencher une phobie scolaire. Tu as eu raison de ne pas vouloir en rester là, j’aurai fais exactement pareil. Il est tant que les parents prennent conscience qu’il faut apprendre certaines bases aux enfants dès le plus jeune âge 🙂

  • Enaelle

    Le personnel scolaire craint vraiment pour le coup!!! Mon loulou s’est fait embêter aussi l’année dernière, 5 ans. Il ne se défend pas trop donc…j’ai été voir la maitresse, elle a appelé les deux gamins qui s’étaient moqués de lui et l’avaient bousculé et je les ai engueulé. J’ai pris ma grosse voix et je leur ai dit que la prochaine fois, j’appellerai leur maman et qu’ils ont plus intérêt à frapper mon fils. Ils faisaient pas les fiers. J’ai trouvé ça bien. Après, si ça se reproduit, tu peux peut-être appeler de toi-même les parents et en discuter? Dans notre école, ils distribuent un “annuaire” avec les numéros de tous les parents pour qu’ils puissent se contacter, je trouve ça bien. La violence et le harcèlement à l’école, ce n’est pas normal et tu as bien raison d’être en colère! Courage en tous cas!

  • Leslie

    Bonjour,
    Je suis choquée par ton récit. Je ne sais pas ce qui est le plus choquant, des enfants violents envers eux à 4 ans ou la réaction des adultes. Finalement c’est celle des adultes. Ce sont eux qui éduquent nos enfants? Je ne suis pas maman mais marraine, je suis un peu comme marraine la fée version Cendrillon. J’interdis qui qu’il soit d’insulter, de frapper ou d’être méchant envers mes filleuls, alors je n’imagine pas à quel point j’aurai pu réagir dans tes souliers.
    Comme tu le rappelles, “le savoir vivre ensemble” est censé être la règle d’or dans les écoles. Si à 4 ans, ils s’en prennent aussi violemment à une petite-fille du même âge, que feront-ils 10 ans plus tard?
    Sincèrement, je suis choquée. Ton histoire est similaire à celle que mon filleul à vécu l’année dernière.
    Le personnel éducatif avait répondu à ma belle-soeur qu’il fallait laisser les enfants régler leurs histoires entre eux. Ma belle-soeur n’avait pas lâché l’affaire, elle avait attrapé les parents des enfants et les parents d’élève. L’histoire a rapidement pris de l’ampleur, le personnel éducatif a dû revoir ses méthodes éducatives. Ils oublient rapidement qu’ils sont acteurs de l’éducation de nos enfants. Biensûr, c’est un travail en binôme avec les parents mais n’oublions pas qu’ils passent énormément de temps avec nos enfants et que l’éducation des enfants est influencé par son environnement.
    Bon courage!

  • Yitu

    C’est vraiment inadmissible la violence, je pense comme toi que ce n’est pas normal et je suis dans l’incompréhension car mon passage a l’ecole a été le plus beau de ma vie alors que maintenant ça devient un facteur de stress et de peur ce n’est pas normal. Les parents doivent prendre leur rôle au sérieux et éduquer leurs enfants correctement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :