Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Lifestyle

2018, le bilan du blog

2018, le bilan du blog

BONNE ANNÉE BONNE SANTE JOIE ET PROSPÉRITÉ !!!

j’espère que vous allez bien aujourd’hui. Je souhaite faire un bilan sur cette année folle que fut 2018.

LE CHEMIN DU TRAVAIL

Si vous m’avez suivi cette année, vous savez que j’ai repris le chemin du travail en début d’année. Promesse d’un CDI, travail à mi-temps à 5 min de la maison, tout était parfait pour cette reprise. A quelques détails près. Un responsable complètement égocentrique, aucune délégation, une responsable bi-polaire je pense, car un moment elle rit, et deux secondes après se transforme en incroyable Hulk, et une collègue, adorable aux premiers abords, mais qui n’hésites pas à te lyncher quand l’occasion se présente. Harcèlement moral reconnu par la direction, j’ai du partir pour garder mon esprit tranquille, et ne plus supporter l’insupportable. Un choix que je ne regrette pas mais, le chemin du travail, cette reprise tant espérée sera finalement une épreuve de plus où une mise au point a été par la suite nécessaire.

J’ai enchaîné ensuite sur un poste direct en CDI, sans période d’essai (sachez que la période d’essai n’est pas obligatoire). L’eldorado, un bureau rien que pour moi, des gars vraiment extras, une collègue vraiment sympa, et des patrons …. comment dire… je ne dis rien car je ne les ai pas beaucoup vu. En plein mois de juillet, vous comprendrez qu’ils avaient besoin de leur deux mois de vacances, après celles du mois d’avril pour se remettre de leur année, n’est-ce pas???! 🤣

Je suis encore en CDI, mais! En arrêt depuis début octobre. Licenciement abusif (j’ai vraiment pas de bol), je n’ai pas les moyens de payer l’avocate qui me suit. Je pourrais gagner, mais très peu à cause de mon ancienneté. RQTH baffouée, le patron n’a pas su comment gérer mon handicap ce qui visiblement lui a fait très peur et a préféré mentir sur mes soi-disant incompétences mensongées et trafiquées! Bref, encore une mauvaise expérience, et encore des conclusions à tirer pour éviter que cela ne se reproduise. Je serais enfin libre de cette structure complètement dingue à partir du 15 février.

En attendant, je ne vous cache pas que la déception et la déprime ont pris le dessus quelques temps. Moi qui me voyait déjà sortie de la mouise avec cette nouvelle paye vraiment intéressante, je me retrouve encore une fois dans une situation vraiment précaire, avec aucune reconnaissance ou aide de l’état. C’est ça faire partie d’entre deux tranches, ni trop pauvres, ni trop riches, ni moyens d’ailleurs, mais entre deux…. autrement dit, avoir le cul entre deux chaises, et celle-là fait vraiment mal!

MON CHOIX

L’heure du choix a sonné, et m’a fait prendre conscience d’une chose, travailler pour quelqu’un ne fait plus partie de mes compétences. Je suis restée trop longtemps loin de tout ça, de la vie en bureau, de devoir rendre des comptes, de préparer le café et cirer les bottes du patron, non tout cela est au dessus de mes forces. ça ne m’intéresse plus.

Je crois que depuis ces 4 ans à la maison, et ces 2 années à travailler sur mon blog, m’ont permis de comprendre ce qu’est de devenir son propre patron.

Et c’est ce que je souhaite. Travailler pour moi, pour ma famille, et plus pour des gens malhonnêtes et mal intentionnés (je vous raconterais un jour ce qui s’est réellement passé dans cette dernière structure). Il est vrai qu’en étant blogueuse, le programme, la durée du travail, se fait quand on le décide, en fonction de ses envies, de son planning, même s’il ne paie pas.

J’ai toujours été un esprit libre, libre de mes pensées (moins de mes mouvements maintenant), mais jamais rangé dans une case que la société veut bien me donner. Certes, je l’ai fait étant jeune, pour avoir de l’expérience, me faire un nom, être la meilleure de meilleures pour pouvoir enfin avoir un CDI. Cela a payé un temps, finalement jusqu’à ce que je devienne maman et que je cumule mes galères de santé.

Vu la tournure que prend notre société d’aujourd’hui, je m’aperçois qu’on ne peut compter sur personne pour évoluer, trouver un travail… Y en a plus, ou s’il en reste, cela ne correspond pas à mes capacités et compétences.

Alors je change drastiquement de voie! C’est mon choix. La question crutiale pour moi reste “quel choix”? J’y réfléchis encore mais le temps presse.

J’ai pris le temps fin décembre de mettre mon blog de côté car j’avais besoin de prendre du recul face à ce que je vis actuellement. Ce n’est pas simple car j’ai beaucoup trop de choses en tête, trop d’idées, de projets mais aussi de combats encore et toujours. La vie tranquille ne me connait pas, je dois donc essayer de trouver ne serait-ce qu’une petite porte de sortie pour pouvoir mieux réfléchir.

LES RÉSEAUX SOCIAUX

Alors là, je suis surprise. Ma chaîne Youtube a évolué en un rien de temps. Je ne m’attendais pas à autant d’abonnés car je m’en occupe très peu par manque de temps mais quel plaisir de lire les commentaires sous certaines vidéos qui vont ont plu (ou non). En toute transparence, pour faire un montage vidéo + article, je mets un à deux jours pour finaliser le tout. C’est beaucoup de boulot, ça me plait ! J’essaie de me montrer un peu plus mais c’est un exercice très difficile pour moi, parce que je suis timide et que je n’aime pas me montrer en spectacle. Je préfère vous montrer “en direct” les articles en question plutôt qu’en images, car je trouve que cela reste plus parlant pour la personne qui souhaite l’acheter ou avoir simplement un avis. 

Mon instagram évolue également tout doucement. J’essaie un max d’optimiser mon feed, mais bon que voulez-vous ? Une photo prise sur le fait est toujours sympa à regarder qu’une photo statique, non? Il n’empêche que ce réseau est vraiment surprenant et plein de surprises!

Mon facebook…. je vous le redis, c’est le réseau sur lequel je communique le plus. Entre les gifs, les photos, je trouve plus simple de discuter sur ce réseau que twitter ou insta. Certes, il n’a pas beaucoup évolué car l’algorithme a changé. On voit de moins en moins mes publications, ce qui me désole car je perds cette harmonie que nous avions trouvé. Ces discussions et partages d’avis me manquent. On est beaucoup de blogueurs à râler à cause de ça d’ailleurs, car on a l’impression que les personnes ne s’intéressent plus à nous, mais quand je regarde mon profil perso, finalement c’est la même chose. Je ne vois plus mes blogueuses préférées, je vois surtout de la pub pour les grosses marques, ou les posts sponsorisés…. Dommage pour nous!

L’AVENIR DU BLOG

Ah mon blog! J’adore écrire, raconter, partager, découvrir et vous faire part de mes découvertes. Iiscuter avec vous de tout et de rien (principalement sur facebook certes). 

Je souhaite que cette année le blog atteigne un objectif bien précis. Je comprends hélas une chose, pour réussir dans ce domaine, il faut du followers, un nombre incalculable de followers, autant le dire clairement et sans tabou. Et oui, car pour pouvoir être pris au sérieux par les agences de coms, les marques, ils regardent toujours les stats, les chiffres, les interactions avec nos followers, le nombre d’abonnés. Ce qui était un moment entre potes, devient un business au grand dame de nos abonnés!

Non, je ne veux pas me perdre là dedans, car je souhaite que les gens qui me suivent soient comme d’habitude, pour le plaisir de me lire ou de me suivre, pas juste parce qu’il y a un cadeau à gagner ou un code promo… Il y aura quand même des concours sur le blog hein (surtout pour les 3 ans du blog), mais pour vous faire plaisir, pour faire plaisir à vos enfants. La bienveillance.… Voilà, c’est un mot qu’on oublie quand on regarde le fin fond du monde de la blogosphère.

Je ne suis pas l’une des meilleures à suivre, je tiens mon blog quand je le peux, quand je le veux, quand j’ai quelque chose d’intéressant à dire ou à partager. Je ne tiens pas à écrire histoire de le faire comme on voudrait nous le faire comprendre car google a décidé ainsi. J’ai des choses à améliorer c’est certain, mais l’objectif premier n’est pas là.

Le blog gardera sa ligne éditoriale, c’est à dire des articles tests, des recettes de cuisine, et des articles lifestyle que vous adorez tant.

⇒ On m’a reproché de ne pas mettre de photos de face de ma fille sur mes réseaux, comme si exposer son visage m’apporterait plus d’abonnés sur Insta. Comment dire, gentiment. NON! Je ne suis pas obligée de montrer son visage et ceci pour une question de sécurité. ça parait fou hein, mais on ne sait pas qui nous suit, qui nous voit, on ne sait pas ce que font les gens avec nos photos, taguées ou non. Il y a déjà eu de mauvaises expériences à ce sujet. Des photos volées, rajoutées sur des sites pour raconter je ne sais quelle bêtise. Alors je le redis sympathiquement, le visage de ma fille sera toujours très peu exposé sur les RS. On la verra toujours en action de profil, mais jamais de face.

Le blog sera toujours pour moi un moyen de véhiculer un message, un avis en toute franchise, une idée. Toujours dans le partage d’avis, car on peut ne pas être d’accord, mais c’est ça la magie de la communication. 

⇒ Je tiens également à cette harmonie que nous avons trouvé sur ma page Facebook. Et oui, je suis du genre à raconter des anecdotes complètement loufoques, ou encore des remarques qui me touchent particulièrement parce qu’à ce moment là, je suis clairement perdue. 

Je souhaite plus de partenariats pour vous faire découvrir de nouvelles marques qu’elles soient petites ou grosses, mais comme vous le savez, ce n’est pas simple. Peu de followers donc peu de contrats.. C’est la loi du plus fort qui prime dans ce monde, donc je continue doucement mais surement. Je garde tout de même une bonne relation avec mes partenaires actuels parce que j’ai beaucoup d’estime pour ce qu’ils font et proposent. Je continue de tester et de partager mon avis qu’il soit positif ou négatif, et ça, je n’en démords pas. La franchise et l’honnêteté sont les clés pour un test parfait, je continuerais à rester neutre. 

2018 aura été une année complètement barrée pour moi et ma famille. J’ai compris que ma petite crevette n’était pas prête à ce que je parte travailler à temps plein. Elle l’a tellement mal vécu que son stress s’est transformé en envie pressante incontrôlable. Une année folle professionnellement, car je ne suis pas tombée dans les bonnes entreprises. A en discuter avec des amis, je n’ai vraiment pas eu de bol sur ce coup là. Une année folle, parce que j’ai rencontré des gens extras ! Des tests en tout genre qui m’ont permis de découvrir des choses que je ne connaissais pas. Une année folle parce que le blog me le rend bien grâce à vous et vos partages.

Le partage de vie, d’expériences peut sembler peut être puéril, mais peu aussi parler à beaucoup comme pour le syndrome de Marshall ou encore la névralgie pudendale. C’est ça la magie du blog, parler de choses qui peuvent nous atteindre directement, s’ouvrir aux autres pour dire que nous ne sommes pas seuls, et même se faire des amis à force de papoter et de voir que nous avons des points communs, une vie similaire… Une année folle, parce que j’ai réalisé beaucoup de choses sur moi, sur ce que je voulais, sur ce que j’ai toujours mis en sourdine…

2019 est un nouveau départ, alors je tourne la page pour écrire enfin de nouvelles aventures, espérons-le, plus joyeuses que les dernières.

Merci de me suivre, c’est ma récompense.

 

Bonjour à tous, je suis Sarah de la Popotamfamily. Maman bretonne d'une petite crevette de 5 ans, nous partageons avec vous, toutes nos découvertes, nos tests, coups de cœur. Recettes de cuisine, lifestyle et tests en tout genre, bienvenue chez nous!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :